ChatGPT peut-il tuer le Copywriting ?

Fabien - Carrément décalé
3 min readNov 10, 2023

Il y a quelques semaines, je participais à une discussion passionnée avec un ami qui partage le même intérêt que moi pour les nouvelles technologies. Nous échangions sur les avancées quasi quotidiennes de l’intelligence artificielle.

“Le monde va se transformer, c’est certain. Les copywriters seront les premiers à disparaitre”.

Sur le moment, cette réflexion m’a un peu attristé, sans vraiment comprendre pourquoi.

Alors j’ai laissé cette question ouverte. Je l’ai méditée comme une arrière-pensée qu’on continue de faire tourner dans la tête sans même s’en rendre compte.

ChatGPT peut-il tuer le copywriting ? Pourquoi cette idée me rend-elle si triste ?

En octobre, j’ai recommencé à rédiger des emails comme je le faisais chaque semaine il y a de cela 4 ans. Cette fois-ci, j’ai décidé que ce serait une liste de lecteurs fermée. Personne ne peut s’y inscrire. Je suis le seul à choisir qui est “in” et qui est “out”. Cela me permet de déverser mes pensées et émotions sans aucun filtre.

Après l’envoi du deuxième email, une de mes lectrices m’a répondu :

Cet email m’a fait plaisir ! Je ne peux pas vraiment t’expliquer pourquoi.

Je crois que c’est le storyteller, qui est ta marque de “fabrique”, avec des citations et un contenu inspirant qui sont de retour.

Je suis un storyteller. Je l’avais sans doute un peu oublié.

Une partie de moi pourrait être remplacée par une machine. Elle raconterait des histoires à ma place, me privant d’une source incontestable d’accomplissement.

D’ailleurs, si je travaille dans le marketing, c’est avant tout pour avoir le privilège de raconter l’histoire de mes clients.

J’aime gagner ma vie en faisant cela, mais je refuse de le faire pour de l’argent.

Dans la réponse de mon amie, j’ai noté une remarque intéressante.

“je ne peux pas vraiment t’expliquer pourquoi”.

Je pense qu’en méditant cette petite phrase, on obtient une réponse à la question de cet article.

ChatGPT est extrêmement doué pour produire des contenus de grande qualité. Cependant, il ne sera jamais que l’ombre de la créativité humaine. Une intelligence artificielle ne peut produire que la moyenne de tout ce qui existe déjà. Elle n’a pas de vécu, pas de mémoire propre, et aucune expérience nouvelle à raconter.

Quand j’écris, je le fais avec mon âme. Je partage ce que je ressens. C’est imparfait et organique, mais c’est authentique et humain.

Si on prend du plaisir en lisant un écrivain, ce n’est pas parce que ses tournures de phrases sont qualitatives. Se plonger dans un texte, c’est passer un temps privilégié avec son auteur. Si belles soient les figures de style, un robot restera toujours un robot.

La photographie a-t-elle remplacé la peinture ?

L’écriture est une passion. Je perçois l’artisanat au-delà de l’art. Pour chacune des phrases, il y a la satisfaction de choisir, d’épurer et de créer du rythme.

Plus on prend du plaisir à créer, plus les vrais amateurs s’émerveilleront à découvrir.

Un bon copywriter travaille en premier lieu pour l’envie d’écrire et de transmettre.

Je vois quelque chose de positif à cette transformation.

Le niveau d’écriture va devoir s’élever afin de se différencier du contenu mécanique généré par ChatGPT.

Toute nouvelle technologie est une contrainte qui amène l’homme à se surpasser en créativité.

C’est pour cette raison que j’ai choisi de me remettre à écrire ces dernières semaines.

Dans un monde où nous verrons une flopée de textes froids et sans âme apparaitre sur toutes les plateformes, c’est le moment idéal pour tenter de briller.

--

--

Fabien - Carrément décalé

Storyteller . Problem solver . Explorer. J'apporte ici un regard sur le monde, l'entrepreneuriat et la tech.